MFIN ASH : Les sciences cognitives au service de l’enseignement : se saisir des apports de la recherche pour améliorer l'accessibilité aux savoirs des élèves à besoins éducatifs particuliers

Présentation

Construite en partenariat avec la FTLV du Rectorat de l’Académie de Grenoble, cette formation est destinée aux enseignants du 1er et du 2nd degré spécialisés ou non spécialisés, conseillers pédagogiques et formateurs (PEMF ou FA).

Nombre de participants

25

Objectifs de la formation

  • Approfondir (pour les enseignants/formateurs spécialisés) ou développer (pour les enseignants/formateurs non spécialisés) des connaissances issues de la recherche en sciences cognitives et relatives aux processus d’apprentissage ainsi qu’à leurs troubles (mémoire, attention, langage…) ;
  • S’approprier les apports de la recherche en sciences cognitives pour améliorer son enseignement et/ou diffuser ces pratiques en tant que personne ressource ;
  • Comprendre ce qu’est une méthode scientifique et les différentes démarches de recherche.

Contenus pédagogiques proposés

Cette formation propose des contenus issus de la recherche en sciences cognitives sur les mécanismes directement impliqués dans les apprentissages et dont les perturbations sont à la source des difficultés rencontrées par certains élèves. Elle couvre donc tant le fonctionnement normal que les troubles que l’on rencontre chez l’enfant et qui interfèrent avec les apprentissages.
Après une introduction générale aux mécanismes cognitifs impliqués dans les apprentissages, la première semaine sera centrée sur  la mémoire, l’attention et leurs troubles dans la mesure où ces deux dimensions interagissent directement avec l’ensemble des apprentissages quelle que soit leur nature et quel que soit le niveau de classe considéré. Une réflexion sur les conséquences pratiques des recherches dans ce domaine sera conduite.

La seconde semaine couvrira les données de la recherche en sciences cognitives sur le langage tant oral qu’écrit (lecture, orthographe et compréhension) ainsi que sur la cognition numérique et les troubles associés. L’accent sera mis sur les élèves DYS (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie). A partir de ces éléments de connaissance, les stagiaires seront amenés à réfléchir aux mises en œuvre pédagogiques favorisant les apprentissages et l’accès aux savoirs pour les élèves à besoins éducatifs particuliers notamment.
 
Les intervenants sont soit des chercheurs et enseignants chercheurs travaillant sur les thématiques de l’Education et des Apprentissages et leurs troubles, soit des enseignants spécialisés, formateurs à l’ESPE ou au Rectorat de Grenoble. La plupart des interventions se font en binômes, les premiers assurant la présentation des avancées de la recherche, les seconds accompagnant les stagiaires dans le transfert des connaissances. Voir liste des intervenants

Organisation

Chaque journée de formation est consacrée à un thème. Au cours d’une même journée, des interventions courtes de l’intervenant sont suivies d’ateliers encadrés par ce dernier et, dans la plupart des cas, par un enseignant spécialisé formateur. Ce choix de l’alternance théorie/pratique vise à permettre l’appropriation des contenus par les stagiaires et à les accompagner dans leur réflexion sur l’impact des données de la recherche sur les pratiques pédagogiques, tant en tant qu’enseignant (spécialisé ou non) dans une classe, qu’en tant que personne ressource au sein d’un établissement. L’objectif est ainsi de favoriser les transferts et de travailler à diffuser ces données.

Calendrier année 20178-2019

Dates :

Du lundi 17 au vendredi 21 décembre 2018 et du lundi 1er au vendredi 5 avril 2019

Durée :

50 heures (2 X1 semaine)

Lieu du stage :

Inspé de Grenoble, 30 avenue Marcelin Berthelot, 38100 Grenoble

Pour en savoir plus, voir l'emploi du temps